2. sept., 2014

Château Grillet.Verin. Rhône Nord

Grillet est un vin d'initié, qu'il faut aller chercher, il ne se livre pas facilement mais l'attention qu'on lui porte est récompensée par une tension, une finesse, une complexité rarement égalée. Une insolente jeunesse, une droiture,une matière fine et une austérité au service du vin, des robes d'une clarté constante et une classe folle ! sont les atouts de ce monopole de rareté.

Quelques uns des millésimes dégustés à Entre Deux Verres:

Grillet 1974 fût également un intense moment d'émotion, car malgré le recul pris par rapport à ce vin, qui ne s'exprime jamais là ou on l'attend, je pensais le connaître suffisamment pour en prévoir les caprices et les charmes par la rationnelle connaissance des millésimes l'histoire du cru et autres certitudes balayées ici par une toute autre dimension... celle des Vieux Vins. Il fût tout d'abord envoutant par son nez de truffe blanche d'une persistance formidable... au point de faire le silence dans une assemblée... d'arrêter net l'horloge interne de tout dégustateur ! la bouche épurée et figée vers l'essentiel développe des saveurs d'infusion sur la verveine, le tilleul avec une dimension minérale presque saline qui continue à capter tous nos sens.... Cathédralesque! (Dégusté en Mai 2009 )

Grillet 1985. Robe un peu plus jaune que les autres, notes légèrement grillées réduites puis iodées à l’aération, une bouche d'une belle complexité et une maturité juste qui donne en entame une impression de rondeur, de suite reprise par une tension et une austérité en finale sur la longueur. C’est un vin intime, qui se chuchote comme une confidence... et reste gravé dans les esprits pour longtemps ! ( dégusté en Septembre 2011)

Grillet 1990 est la « quintessence de Grillet » à la fois délicat, subtil et doté d'une puissance en finale envoutante. La bouche a un beau gras et l'ensemble une très belle maturité ; la longueur est évidente et la classe qu’il dégage le rend inoubliable ( dégusté en Juin 2007)

http://chateau-grillet.com/fr